la cartographie des données rgpd

Bien que chacun ait l'impression d'être organisé, il n'est pas toujours évident de s'y retrouver lorsque l'on est confronté à de nombreuses informations en même temps. Les structures, de manière générale, peuvent rapidement se retrouver à devoir gérer beaucoup de renseignements à la fois, en particulier lorsque celles-ci sont de taille importante. Dans cette optique, il faut que les structures concernées soient tout de même capables de savoir quel type de données elles traitent, le circuit que suivent ces dernières, et pouvoir sur demande mettre la main sur une information en particulier.

 

Si cela paraît normal que les entreprises doivent être en mesure de savoir où une donnée se trouve à un instant donné, nombre d'entre elles ne le savent pourtant pas, car elles manient beaucoup de données à la fois, et ne réalisent pas de cartographie de données. Ainsi, le Règlement Général de Protection des Données, texte récent permettant d'apporter des mesures plus strictes pour mieux sécuriser les informations personnelles, inclut cette dernière comme étant une obligation pour les entreprises. En effet, les enseignes sont désormais dans l'obligation de réaliser ce type de schéma, afin de pouvoir s'y retrouver simplement et rapidement, et de bénéficier d'une meilleure organisation en interne. C’est également plus pratique du point de vue des internautes, puisque ces derniers peuvent à tout moment demander à consulter un renseignement. Mais cela n'est pas possible sans ordre.

 

La cartographie des données et le RGPD

 

Le Règlement Général de Protection des Données, RGPD, ou encore GPDR, se montre exigeant envers les structures qui sont en relation avec le traitement des données. En effet, selon ce texte, les internautes bénéficient de certains droits, notamment celui de pouvoir vérifier à tout moment les données dont dispose une structure, et, s'ils le souhaitent, demander leur suppression ou encore leur rectification. De ce fait, si les structures ne sont pas en mesure de retrouver une information lorsque cette dernière est demandée, cela risque de devenir rapidement problématique. De plus, si la cartographie des données permet de répondre plus facilement aux réclamations des usagers, c'est également une bonne manière de se justifier auprès de la CNIL.

 

La cartographie des données et la CNIL

 

Réaliser une cartographie des données s'avère ainsi très utile pour son propre confort personnel, pour répondre aux attentes des internautes, mais également pour se conformer au RGPD. En effet, il est possible que la CNIL, à un moment ou un autre, vienne vérifier si une structure en particulier respecte bien ce qui lui a été imposé en termes de règles RGPD. Afin de prouver sa bonne foi, mais aussi dans le but de prouver sa conformité plus aisément, la cartographie des données apparaît comme la solution la plus adaptée et permet de montrer à la CNIL que tout est en règle. Par conséquent, ce procédé se montre utile à bien des points de vue, et comme il est imposé par le RGPD, cela signifie que chaque structure doit en réaliser une pour bien respecter la loi.